Dans le noir

Après quelque temps je me demande si j’ai les yeux baissés ou si je les ai fermés. Si je suis en train de lire ou si je me suis endormi.

Chacun a ses coins sombres. Chacun a ses autels privés où il se livre à ses idolâtries. Bon, d’accord, j’ai la passion des musées. Je me pourlèche les babines à la seule idée de me retrouver sur une île déserte, avec un gros bouquin qui vous entraîne dans un tournoiement de personnages, d’ambitions déchues, d’illusions, d’ivresses d’un soir. Et ces amours tristes où la personne aimée vous attend au petit matin avec un flingue pour vous dire à quel point elle apprécie votre compagnie!