Pourquoi je n’ai pas écrit ce livre

Ce n’est pas la meilleure façon de débuter un livre. J’ai pourtant pris beaucoup de temps. J’ai niaisé durant quelques années. Si je vous disais tout ce que j’ai fait, vous seriez surpris.

Je suis allé en Afrique où j’ai dormi tous les matins dans une hutte de terre. J’ai fait du patin à roues alignées à Amsterdam. Je crois que je suis devenu insensible à cette épopée. Au départ, pourtant, cela m’amusait beaucoup.

C’est une histoire vraie, comme tant d’autres. Alors je me disais que ce serait aussi simple à raconter que de marcher dans une forêt avec un enfant. J’y croyais, puisque c’était vrai. Mais je ne l’ai pas écrit, parce que l’histoire était incomplète. Parce que je cherchais à l’oublier. Parce que j’ai perdu la foi.